Publié par : juliejbenamerique | 16 novembre 2009

Dans la jungle…

Nous avons longtemps hésité: nous ne pouvions y aller qu’accompagnés d’un guide, c’était pas donné, beaucoup de gens sont revenus déçus. Mais Julie ne voulait pas partir de la jungle amazonienne sans voir des animaux et en particulier les loutres géantes.

Nous sommes allés au lac Sandoval et au cours d’une balade en pirogue nous n’avons rien raté. Sous nos yeux ont défilé un caïman peu farouche, des loutres joueuses mais carnassières, des singes gourmands et des oiseaux colorés. Je suis tellement fier d’avoir pu les prendre en photo avec mon gros objectif que je publie une bonne partie des clichés. Par contre la netteté n’est pas irréprochable.

Le retour fut par contre un peu chaotique. Sur la pirogue notre guide nous prévient : « La pluie risque d’arriver et le fleuve peut devenir bien moche. Est-ce que vous voulez vraiment continuer de guetter les caimans? » Julie acquiesce. L’orage retentit alors et une pluie diluvienne s’abat sur notre embarcation. Dans la nuit, au loin, nous voyons Puerto Maldonado s’éteindre.  Nous pensons devoir dormir au bord du fleuve mais finalement, une demie-heure plus tard la pluie cesse et la pirogue se fraye un chemin entre les troncs d’arbres portés par l’eau.

JB

Une loutre géante tant attendue. Mignonne, non ?

Une loutre géante tant attendue. Mignonne, non ?

Elles tirent même la langue...

Elles tirent même la langue...

Mais de plus près... La nourritue se partage pas.

Mais de plus près... La nourriture se partage pas.

Les singes écureuil. Tout une colonie saute d’arbre en arbres. Les plus gourmand s’arrêtent en chemin.

Les singes écureuils. Toute une colonie saute d’arbre en arbre. Les plus gourmands s’arrêtent en chemin.

Le second ratera la branche.

Le second ratera la branche.

Les oatzis. Ces oiseaux colorés avalent et recrachent leurs proies. On a longtemps cru qu’ils étaient le chaînon manquant entre les reptiles et les oiseaux.

Les oatzis. Ces oiseaux colorés avalent et recrachent leurs proies. On a longtemps cru qu’ils étaient le chaînon manquant entre les reptiles et les oiseaux.

Une Julie aux aguêts.

Une Julie aux aguêts.

Un singe capuccino très fier de sa pomme.

Un singe capuccino très fier de sa pomme.

Et voici le petit caïman d’un mètre cinquante.

Et voici le petit caïman d’un mètre cinquante.

On s’approche un peu mais pas trop.

On s’approche un peu mais pas trop.


Responses

  1. c trop trop beau! quelle chance de voir autant de merveilles!
    et Ju je suis impressionnée par l episode de la moto!

  2. c’est magnifique !
    encore ! encore ! encore !

  3. j’ai une petite préférence pour le singe écureuil bisous à vous deux

  4. C’est merveilleux, on en a plein les yeux
    Bravo
    bisous

  5. bravo JB pour les photos! impressionnant vous avez du flipper de voir les caimans si proches de vous!!!!

  6. Merci, on s’est régalés avec vos photos! Monkey, en particulier, a apprecié les singes…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :