Publié par : juliejbenamerique | 1 décembre 2009

La Paz, première semaine de hauts et de bas

Dans une rue du centre historique de La Paz, deux Cocinelles

Nous étions fatigués en arrivant du Pérou, La Paz nous a achevés. Non seulement la capitale bolivienne est la plus haute du monde (entre 3200 et 4000 mètres d’altitude selon les quartiers), mais surtout, elle est construite sur des pentes. Impossible de marcher plus d’un quart d’heure sans devoir ou monter, ou descendre. Epuisant. Dès le premier soir nous avons un aperçu du charme gothique de la ville.

Vous reprendrez bien des foetus de lama?

Notre hôtel est situé juste à côté de la Rue des Sorcières, ou de vieilles Indiennes vendent, pêle-mêle: bonbons colorés, herbes magiques, statuettes et… foetus de lama! Le tout en offrande à la Pachamama, la terre-mère. Dans la même rue pavée, nous trouvons un petit restaurant tout de bois sculpté, dont les meubles imposants évoquent le diable, le sexe et la mort…

Sur la place Murillo, une vendeuse de graines pour pigeons

Une ville figée dans le temps

Dès les premiers jours nous découvrons aussi un tout autre aspect de La Paz, autour de sa place centrale. Le quartier semble figé dans les années 60. Coccinelles, costumes beige-marron, cafés décorés de PVC orange, vendeurs de journaux à la criée, téléviseurs en noir et blanc… Le tout à la sauce aymara, les “cholitas” aux jupes colorées et aux brillantes boucles d’oreille tenant dans toute la ville stands de chaussures, tissus, ciseaux, sucreries ou jus de fruits.

Nous n'aurons pas les cholitas lutteuses, nous aurons les danseuses!

La vie d’expatrié

La Paz c’est aussi Sopocachi, le quartier “bobo”, oú vivent la majorité des expatriés. Immeubles modernes, restaurants chics, parc agréable… Nous nous payons même un restaurant français, et notre première “assiette de fromages” du voyage accompagnée d’un bon vin. Un régal…pour rien du tout, la Bolivie est le pays le moins cher du sous-continent.

C’est aussi à Sopocachi que nous retrouvons David, un ami d’école de journalisme, en Bolivie depuis deux mois pour les élections lui aussi. Nous partageons nos bons et mauvais plans, et notre colère contre ces rédacteurs en chef qui ne rappellent pas, ou pire, ne paient pas.

Depuis quelques jours, JB et moi avons déchanté sur nos possibles sujets de reportage. Nous pensions travailler jour et nuit pour les élections, il s’avère que les journaux français sont plus que tièdes. “C’est loin la Bolivie…”, “Peut-être qu’on vous rappelera deux jours avant pour un petit article…”. Bref, rien de folichon. Autre déception: notre idée de reportage sur les “cholitas luchadoras”, ces Indiennes qui font du catch dans les quartiers pauvres de la Paz, tombe à l’eau. Après un rendez-vous avec le “représentant” de ces dames, nous réalisons la supercherie. Bien que le personnage soit le plus évasif possible, nous comprenons qu’il faut “payer” pour les interviews. David nous le confirmera, il a assister à un combat la semaine précédente et un de ses amis a dû payer pour prendre les lutteuses en photo. Tant pis, malgré l’avalanche de mauvaises nouvelles, nous sommes résolus à suivre les élections coûte que coûte.

Julie


Responses

  1. Une commande « ferme » : une photo de coccinelle jaune pour ma collection !

  2. Bonjour, je vous souhaite plein de courage, ne baissez pas les bras, aujourd’hui, jour des élections, personne n’en parle en France. Je trouve cela bien dommage, c’est très difficile de trouver des news à ce sujet. Merci de nous en donner ! Cordialement.

  3. superbes photos, bonne chance pour votre couverture des élections boliviennes!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :